Canada's NDP

NDP

4 mai 2021

Les libéraux sont incapables de lutter contre la culture toxique au sein des Forces armées selon le NPD

OTTAWA – Pendant la période de questions d’hier, le NPD a reproché à Justin Trudeau et à son gouvernement libéral de continuer de laisser tomber les femmes dans les Forces armées canadiennes. Au lieu de mettre en œuvre les recommandations formulées dans le rapport sur l’inconduite sexuelle au sein des Forces armées publié il y a six ans, le gouvernement libéral vient de commander un autre rapport.

« La semaine dernière, les libéraux ont offert leur solution à la culture sexuelle toxique contre les femmes au sein des Forces armées : un autre rapport. Ils ont peut-être oublié que nous en avons déjà un. En réalité, nous en avons plusieurs, a déclaré Lindsay Mathyssen, porte-parole du NPD pour les Femmes et Égalité des genres, à la Chambre hier. Mais le rapport de Mme Deschamps est tombé aux oubliettes depuis six ans alors que des femmes continuent de subir des traitements injustes en servant notre pays de leur mieux. »

En 2015, la juge Marie Deschamps a réalisé un examen au sein des Forces armées canadiennes et a documenté une culture sexualisée au sein de l’organisation. Dans son rapport, Deschamps a formulé dix recommandations dont aucune n’a été mise en œuvre six ans plus tard.

« La question de l’inconduite sexuelle dans les Forces canadiennes est fondamentalement une question d’égalité. Tant qu’il existe une culture qui tolère l’inconduite sexuelle, les femmes ne peuvent pas servir de façon égalitaire, a déclaré la députée néo-démocrate Rachel Blaney (North Island–Powell River), hier, à la Chambre. Il faut passer à l’action et avec tout le respect que je dois à la juge Arbour, les femmes militaires n’ont que faire d’un autre rapport. »

Les néo-démocrates sont déterminés à faire en sorte que les femmes des Forces armées canadiennes puissent servir de façon égalitaire, sans être soumises à une culture sexualisée.