Lettre ouverte - Combler le fossé numérique

Je demande au gouvernement de respecter sa promesse de combler le fossé numérique et d’élargir l’accès aux services d’Internet haute vitesse dans les régions rurales partout au pays.

« Monsieur le Président, les libéraux n'ont aucune stratégie pour combler le fossé numérique, aucune. Ce n'est pas moi qui le dis, c'est le vérificateur général. Il affirme que le manque de planification des libéraux dans les régions rurales et éloignées les prive d'un accès Internet haute vitesse dont elles ont cruellement besoin. Chez nous, 16 municipalités sur 25 ont des problèmes de connexion. Pour aider les jeunes, les familles et les PME, on a besoin d'une stratégie. Quand le gouvernement va-t-il investir pour brancher tout le monde? », ai-je demandé au ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, l’honorable Navdeep Bains, lors de la période de questions du 27 novembre.

À l’ère du numérique, l’accès à Internet est un enjeu central pour le développement de nos communautés et il peut être une véritable source d’inégalité. Des parents de Saint-Hyacinthe–Bagot m'ont partagé que leurs enfants qui étudient à l'extérieur de la région ne reviennent plus à la maison la fin de semaine ou pour la semaine d'études, car ils éprouvent des difficultés à se brancher sur le portail de leur établissement scolaire. À titre de porte-parole en Infrastructure et collectivités, je propose de faire d’Internet une infrastructure publique afin que tous y aient accès. Une idée appuyée par l’ensemble du caucus néo-démocrate.

Les entreprises et les particuliers des régions rurales du Canada comptent sur l’accès à un Internet rapide et efficace pour être concurrentiels sur le marché, pour faire croître leur chiffre d’affaires, pour accéder à des marchés et pour accéder aux services du gouvernement. Un meilleur accès à des vitesses supérieures est effectivement une nécessité pour demeurer concurrentiel dans l’économie numérique et sur la scène internationale. Les PME sont au centre de nos communautés. Elles créent de bons emplois bien rémunérés. Or, beaucoup de PME en milieu rural dont de nombreuses entreprises agricoles sont restreintes dans leur développement et sont donc désavantagées du fait d’un mauvais accès à Internet.

Avec les promesses brisées du gouvernement, bien des familles, des PME, des travailleurs autonomes et des entrepreneurs agricoles de notre circonscription n’ont toujours pas accès l'Internet haute vitesse. Les municipalités de partout au pays de Terre-Neuve–Labrador jusqu’au Grand Nord, en passant par Saint-Hyacinthe–Bagot, ont besoin d’un accès Internet fiable. Il existe un véritable fossé numérique et je vais continuer de travailler afin que tous aient accès à un service Internet rapide et efficace.

Au NPD, nous reconnaissons les problèmes que pose l’absence d’un accès fiable à Internet partout au pays et en région. C’est pourquoi nous nous engageons à exiger du gouvernement qu’ils prennent des mesures pour combler le fossé numérique et élargir l’accès aux services Internet à haute vitesse dans les régions rurales partout au pays. Nous entendons aussi appuyer la mise en place de la prochaine génération de l’Internet à haute vitesse pour appuyer notre secteur de la haute technologie. Nous voulons nous assurer que la fibre optique soit déployée partout au pays afin de démocratiser davantage l’accès à cette infrastructure. Il est temps de faire en sorte que tous aient accès à un service Internet de qualité, rapide, et efficace.

Brigitte Sansoucy, députée de Saint-Hyacinthe–Bagot

Porte-parole en matière d'Infrastructure et collectivités