Le NPD poursuivra sa lutte contre les inégalités et le gaspillage alimentaire

Les libéraux et les conservateurs ont voté contre le projet de loi de la députée de Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau. Ce projet de loi proposait d’établir une stratégie pancanadienne de lutte contre le gaspillage alimentaire et une journée nationale de sensibilisation à ce fléau.

« Le gouvernement avait une occasion en or d’être un leader dans la lutte au gaspillage alimentaire. En votant contre ce projet de loi, ce gouvernement considère que des pertes de 31 milliards de dollars par année et la production astronomique de gaz à effet de serre causées annuellement par les pertes alimentaires ne méritent pas une attention particulière, a affirmé la porte-parole du NPD en matière d’agriculture, Ruth Ellen Brosseau. Les libéraux aiment consulter et c’est ce que le gouvernement refuse de faire en n’appuyant pas ce projet de loi. »

Le gaspillage alimentaire coûterait autour de 771 $ par année aux consommateurs canadiens. Le Danemark et le Royaume-Uni ont réduit le gaspillage alimentaire respectivement de 25 % en 5 ans et de 20 % en 4 ans. Le gaspillage alimentaire, c’est l’affaire de tous, mais malheureusement pour les Canadiens, le gouvernement de Justin Trudeau ne sera pas proactif dans ce dossier.

« À mon avis, notre principal devoir, en tant que parlementaires, est de réduire les inégalités et de lutter contre les changements climatiques, a affirmé la députée. Ce projet de loi constituait un bon début. Malgré une réponse décevante du gouvernement libéral et des conservateurs, je continuerai à me battre pour réduire le gaspillage alimentaire et réduire l’insécurité alimentaire au Canada. »