Déclaration du NPD sur l'entente nationale entre les producteurs et transformateurs laitiers du Canada.

 

La porte-parole du NPD en matière d’agriculture et d’agroalimentaire, Ruth Ellen Brosseau, a émis la déclaration suivante :

 « La nouvelle entente entre les producteurs et les transformateurs est une excellente nouvelle pour l’industrie laitière. Cependant, il ne faut pas oublier que l’efficacité de notre système de gestion de l’offre repose sur 3 piliers et que l’un d’entre eux — le contrôle des importations — est entre les mains du gouvernement. Peu importe le contenu de l’entente, si le gouvernement continue de ne pas faire son travail correctement dans le dossier du lait diafiltré et du Programme de report des droits, l’industrie risque encore de payer le prix de la mauvaise gestion libérale.

Il importe de rappeler que le problème du lait diafiltré a fait perdre 220 millions de dollars à nos producteurs en 2015. Après s’être engagé pendant la campagne électorale à régler le problème, le parti libéral n’a toujours pas agi dans ce dossier. Il en est de même pour le Programme de report des droits. Le gouvernement continue de justifier son inaction en affirmant qu’il mène des consultations alors que pendant ce temps nos producteurs perdent des millions de dollars. 

L’industrie continue de subir les conséquences des décisions prises par le gouvernement en matière de commerce international. L’accord avec l’Union européenne et le Partenariat transpacifique, qui seront bientôt ratifiés par les libéraux, entraîneront d’importantes pertes de marché pour nos producteurs. Le gouvernement n’a toujours pas annoncé de plan de compensation. Les libéraux doivent offrir une compensation à l’industrie pour les pertes occasionnées par leurs décisions et investir dans la modernisation de notre industrie. J’espère sincèrement qu’ils respecteront leurs engagements. »