DÉCLARATION DU NPD À L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE POUR L’ÉLIMINATION DE LA VIOLENCE À L’ÉGARD DES FEMMES

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE 
25 november 2017 

 

 

 

 


La porte-parole du NPD en matière de condition féminine, Sheila Malcolmson (Nanaimo—Ladysmith), a émis la déclaration suivante à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes :

 

 

 

« Aujourd’hui, les néo-démocrates se tiennent aux côtés des femmes qui, partout dans le monde, continuent de subir de la violence dans leur vie quotidienne.

Au Canada, on s’attriste en pensant que, chaque soir, des milliers de femmes et d’enfants doivent fuir la violence conjugale. Il faut de la force et du courage pour fuir les mauvais traitements et la violence cyclique, mais encore trop de femmes se voient refuser l’accès à des maisons de refuge en raison du sous-financement et du surpeuplement.

La violence envers les femmes coûte 12 milliards de dollars chaque année au Canada, où une femme sur quatre sera victimisée au cours de sa vie. Et la prévalence est beaucoup plus élevée parmi les femmes handicapées et les femmes et filles autochtones.

Les néo-démocrates condamnent toutes les formes de violence. Voilà pourquoi aujourd’hui, en cette Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, proclamée par les Nations Unies, nous nous tenons aux côtés de toutes les femmes violentées et nous exprimons nos plus sincères remerciements à tous les travailleurs de soutien qui viennent en aide aux femmes et aux enfants dans leurs moments les plus sombres, et au-delà.

Nous nous engageons aussi à presser le gouvernement libéral de mettre fin à la violence faite aux femmes et de concrétiser sa rhétorique féministe en investissant adéquatement dans le réseau canadien de maisons de refuge et de logements de transition pour les femmes qui fuient la violence.

Le Canada doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour éliminer la violence faite aux femmes. »

 

 

– 30 –