Crise du logement : la députée Brigitte Sansoucy veut vous entendre

Le 05 février dernier, le gouvernement libéral de Justin Trudeau a montré ce qu’il pensait de la crise du logement qui touche des gens partout au pays en votant contre un plan qui visait à apporter une aide immédiate à ces personnes.

Le NPD avait demandé au gouvernement libéral de s’attaquer efficacement à la crise du logement au Canada en investissant dès maintenant les fonds nécessaires dans le budget fédéral de cette année, mais il a plutôt voté contre la mise en œuvre de mesures d’urgence.

« Les libéraux n’ont pas fourni l’aide dont les gens ont besoin et ils demandent à la population canadienne d’attendre. Ils ont plutôt empirée la situation en faisant des coupes dans nos programmes en logement, tout comme les conservateurs auparavant. Trop de gens font encore les frais des mauvais choix de ces deux gouvernements. Les gens sont aux prises avec un endettement personnel considérable, mais la priorité du gouvernement libéral est plutôt de donner des milliards de dollars en cadeaux fiscaux aux entreprises », a déclaré, indignée, la porte-parole du NPD en matière de Famille, Enfants et développement social, Brigitte Sansoucy.

Rappelons qu’en janvier, une étude affirmant que près de la moitié des Canadiens sont à 200 dollars de la faillite a été publiée. Un constat alarmant qui a fait bondir la députée. Face à cette situation, le NPD a donc déposé un plan solide visant à accélérer l’investissement dans le logement abordable. « Le premier ministre dit que la situation en matière de logement est une crise; il est temps qu’il agisse en ce sens. S’il faisait des choix différents dans le budget de cette année, nous pourrions venir en aide à tout le monde et commencer à bâtir de nouveaux logements sociaux et abordables. », martèle la députée de Saint-Hyacinthe–Bagot, également porte-parole en matière d’Infrastructure.

« C’est décevant de voir que les député.es libéraux ne défendent pas les gens de leur circonscription en votant contre des mesures qui aideraient tout de suite les personnes confrontées à la crise du logement », a ajouté la députée Sansoucy, en compagnie de ses collègues néo-démocrates.

« En votant contre notre plan de secours immédiat pour les personnes touchées par la crise du logement, le premier ministre a bien montré qu’il ne comprenait rien à la réalité des gens, c’est pourquoi je tiens une rencontre citoyenne à mes bureaux le 17 février, car je désire entendre ce que la population a à dire », a conclu Brigitte Sansoucy.

La députée Sansoucy tiendra un café discussion le dimanche 17 février, à 11 heures afin de discuter de la crise du logement car elle souhaite entendre les préoccupations des Maskoutains et Valois à ce sujet. Cette rencontre aura lieu à son bureau du 2193, avenue Sainte-Anne à Saint-Hyacinthe.

Pour toute question ou confirmer votre présence, n’hésitez pas à contacter l’équipe de la députée au 450-771-0505 ou à brigitte.sansoucy@parl.gc.ca

Objet : Café de la députée sur la crise du logement

Date : Dimanche 17 février 2019

Heure : 11 h

Endroit : 2193, avenue Sainte-Anne, Saint-Hyacinthe

Inscription ou information : 450 771-0505 ou brigitte.sansoucy@parl.gc.ca