BUDGET FÉDÉRAL 2017 : « LES RÉGIONS NE SONT PAS UNE PRIORITÉ DU GOUVERNEMENT TRUDEAU » DÉCLARE LA DÉPUTÉE SANSOUCY

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

28 MARS 2017 

BUDGET FÉDÉRAL 2017 : « LES RÉGIONS NE SONT PAS UNE PRIORITÉ DU GOUVERNEMENT TRUDEAU » DÉCLARE LA DÉPUTÉE SANSOUCY

Alors que les libéraux avaient promis de s’occuper davantage des régions, on constate qu’une fois de plus le budget fédéral ne comporte aucune mesure pour faire prospérer notre économie régionale. 

« Les attentes étaient élevées alors que les libéraux avaient fait de bien belles promesses aux familles, aux agriculteurs, aux PME et aux jeunes.  Alors que le niveau d’endettement est à son plus haut la députée Sansoucy déplore le fait que ce budget n’apporte rien de concret pour tous ces gens et n’aide pas non plus à bâtir une économie forte qui profite à tout le monde, pas seulement aux privilégiés et aux amis du pouvoir» constate la députée.

 QUELQUES MESURES INTÉRESSANTES

 La députée accueille d’abord favorablement les nouveaux investissements en logements sociaux et espère qu’une part importante des sommes prévus sera investie dans la région, où les besoins sont marqués. Mais malheureusement 90% des investissements promis sont prévus après 2019 et 50% après 2024.

 La députée accueille aussi favorablement les mesures prévues dans le budget pour offrir un service novateur d’accès à Internet. La députée Sansoucy s’est donné comme mandat d’amener la fibre optique dans l’ensemble de la circonscription – rappelons que cette volonté est une volonté concertée de tous les acteurs de sa circonscription. Par contre la députée Sansoucy rappelle que les montants prévus pour l’ensemble du pays sont fort minimes alors que les besoins sont grands. La députée souligne d’ailleurs qu’elle travaille en partenariat avec Cooptel et l’ensemble des acteurs à un projet novateur pour la circonscription visant à combler le fossé numérique.

 La députée Sansoucy, porte-parole en matière d’emploi et développement de la main d’œuvre accueille également les nouvelles mesures d’améliorations à l’assurance-emploi. Par contre elle déplore le fait qu'il n'y ait rien pour permettre à plus de travailleurs de toucher à ces nouvelles prestations annoncées. « Il y a beaucoup de belles paroles, mais quand on regarde concrètement l'impact pour les gens de chez nous, je ne le vois pas. Je suis quand même déçue de  «ces nouvelles améliorations qui sont très loin de constituer un progrès assez significatif pour dire que la lutte vers un régime d’assurance-emploi équitable est terminée. Je vais continuer de travailler fort afin de forcer le gouvernement à aller plus loin sur cet enjeu. » a déclaré la députée. 

Rappelons qu’actuellement, il y a près de 1,3 million de Canadiens sans emploi, mais six chômeurs canadiens sur dix n’ont pas accès aux prestations de l’assurance-emploi pour les aider à subvenir à leurs besoins. Le gouvernement n’a fait aucun investissement pour améliorer l’accès aux prestations d’assurance-emploi pour ceux qui en ont le plus besoin.


 
DOSSIERS RÉGIONAUX

 Les grands oubliés : l’agriculture et les PME

Producteurs laitiers : Malgré la promesse faite par le gouvernement en novembre 2016 d’investir 350 millions de dollars pour aider les producteurs laitiers à faire face aux répercussions de l’entente commerciale entre le Canada et l’Union européenne (AECG), il n’y a rien dans ce budget qui permet de tenir cette promesse. La députée Sansoucy rappelle que « les libéraux avaient promis une subvention en innovation pour les producteurs laitiers de chez nous pour faire face à l'arrivée des fromages européens. Bien qu'elle soit insuffisante face aux pertes prévues, elle n'est pas dans le budget». Encore une fois ce gouvernement laisse tomber les producteurs de chez nous.

PME : « La promesse des libéraux de baisser le taux d’imposition des PME de 11% à 9% n’a toujours pas été respectée». De plus, le refus du gouvernement de changer le régime de transfert des entreprises familiales le mois dernier n’est pas compensé dans le budget par d’autres mesures fiscales qui auraient favorisé davantage les petites et moyennes entreprises.« J’aurais souhaité voir réduire le taux d’imposition des PME, on le sait, nos PME représentent un des moteurs fiables de notre économie et elles innovent sans cesse».

 Malheureusement, pour la députée Sansoucy le budget libéral ne contient rien pour appuyer certains secteurs cruciaux. Quand on se met à lire les détails de ce budget on constate rapidement que la plupart des  investissements promis dans le budget de 2017 sont repoussés à après les prochaines élections en 2019. Il faudra donc attendre fort longtemps avant de voir se concrétiser les promesses contenues dans ce budget – si jamais celles-ci  se concrétisent. 

– 30 –