BRIGITTE SANSOUCY INVITE JUSTIN TRUDEAU À VISITER SAINT-HYACINTHE—BAGOT

SAINT-HYACINTHE —Madame Brigitte Sansoucy, invite le premier ministre du Canada, Justin Trudeau et son ministre de l’agriculture, Lawrence MacAulay, qui ont brillé par leur absence, jeudi dernier, lors du banquet d’ouverture de l’Expo de Saint-Hyacinthe.

SAINT-HYACINTHE —Madame Brigitte Sansoucy, invite le premier ministre du Canada, Justin Trudeau et son ministre de l’agriculture, Lawrence MacAulay, qui ont brillé par leur absence, jeudi dernier, lors du banquet d’ouverture de l’Expo de Saint-Hyacinthe. La députée de Saint-Hyacinthe—Bagot leur demande de clarifier leur engagement à protéger le système de gestion de l’offre en dévoilant concrètement les actions qu’ils veulent entreprendre dans le cadre des négociations sur l’ALENA qui commenceront le 16 août prochain.

« Je les invite personnellement à venir nous visiter afin qu’ils puissent constater que l’agriculture est le pilier de notre économie. Comme députée de Saint-Hyacinthe—Bagot, je représente une importante technopole agroalimentaire. Je veux saisir l’occasion, pendant que l’Expo de Saint-Hyacinthe bat son plein, pour obtenir un engagement clair du premier ministre. La gestion de l’offre ne doit pas être sur la table de négociation de l’ALENA, je n’accepterai plus aucune brèche,» a annoncé Mme Sansoucy.

En visite au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la semaine dernière, M. Trudeau a réitéré timidement son appui au système de gestion de l’offre en agriculture, qu’il a qualifié d’enjeu majeur pour les producteurs de la région,  lors d’une courte mêlée de presse.

« Ce n’est pas suffisant! Tous les jours, je rencontre des producteurs inquiets: ils ont peur de tout perdre. Les libéraux de Justin Trudeau jouent avec la gestion de l’offre comme des enfants jouent à la balle : ils l’envoient un peu partout sans se soucier des conséquences. Quand le gouvernement Trudeau, prendra-t-il enfin les moyens pour protéger un système qui fonctionne puisqu’il nous approvisionne en quantité suffisante et à un prix raisonnable, en produits de qualité, cultivés ici ?» a martelé Brigitte Sansoucy.

Rappelons que les Libéraux font piètre figure en matière d’agriculture. Premièrement, en plus de voter contre la motion déposée par le NPD sur le lait diafiltré, ils n’ont toujours rien fait à ce sujet. Deuxièmement, le plan de transition prévu pour « compenser » les producteurs et les fromagers à la suite de l’AECG est hautement insuffisant et inadéquat. Finalement, le plus récent rapport du vérificateur général démontre leur incapacité à contrôler les importations agricoles.

« Malheureusement, notre premier ministre semble oublier que ce modèle économique est essentiel puisqu’il assure notre souveraineté alimentaire. Lorsque toutes nos fermes familiales auront disparu pour laisser la place à l’industrie américaine, pourrons-nous vraiment contrôler la qualité de la nourriture que nous mangeons?» a conclu la députée de Saint-Hyacinthe—Bagot.