Brigitte Sansoucy et Ruth-Ellen Brosseau mobilisées pour nos producteurs

 

Acton Vale, le 13 novembre 2018 – La députée Sansoucy, accompagnée de sa collègue Ruth Ellen Brosseau, ont tenu aujourd’hui un point de presse à la Ferme Vinbert, à Acton Vale, pour rappeler l’importance de la gestion de l’offre pour les producteurs locaux et dans notre économie, mais aussi pour inviter la population à se joindre à la grande marche du 18 novembre.

Au cours de la semaine, agriculteurs, producteurs, parlementaires et militants se regrouperont pour trouver ensemble des solutions pour l’avenir de la production agricole au pays. Les néo-démocrates le rappellent, même après la signature de l’accord de l’AEUMC, il est primordial de talonner le gouvernement pour qu’il mette en place des politiques adaptées justes, réfléchies et équitables. « Il faut s’assurer que nos producteurs locaux jouent à armes égales avec les producteurs étrangers qui exportent leurs produits ! », martèle Madame Sansoucy.

« Je suis extrêmement déçue et inquiète pour la viabilité de nos fermes familiales et nos régions. Seulement au Québec, les producteurs sous gestion de l’offre contribuent au PIB à hauteur de 8,7 M $ et représentent 120 000 emplois de qualité qui soutiennent économiquement la vitalité des régions rurales », a affirmé Mme Brosseau.

Copropriétaire d’une ferme laitière Vinbert et récemment nommée agricultrice de l’année au Québec, Jacinthe Guilbert a accueilli les deux députées néo-démocrates afin de joindre sa voix au message de mobilisation. « En tant qu’agricultrice, une de mes missions est d’éliminer le fossé entre les citadins et les producteurs agricoles, afin de rehausser le sentiment d’appartenance avec ce qui se trouve dans notre assiette. L’enjeu de la gestion de l’offre est primordial. Je souhaite réellement que les Québécois continuent d’encourager les produits d’ici », de déclarer Madame Guilbert.

« J’appelle les citoyens, les producteurs, les acteurs du monde municipal et syndical et les transformateurs à marcher ensemble pour défendre nos producteurs locaux ! », a répété la députée de Saint-Hyacinthe–Bagot, Brigitte Sansoucy.

En effet, le dimanche 18 novembre, la députée Sansoucy, ses collègues néo-démocrates et l’UPA Montérégie se joindront à une mobilisation massive à Montréal lors d’une grande marche citoyenne intitulée « Garde-manger en danger ! ». La manifestation débutera à 13 h 30 au parc La Fontaine, où un cortège de tracteurs, d’agriculteurs et de citoyen.nes se dirigera ensuite vers la Place des Festivals.

L’action menée à Acton Vale aujourd’hui par les deux députées néo-démocrates s’insère dans le cadre de la semaine de mobilisation générale organisée par le caucus du NPD partout au Québec afin de manifester leur soutien à la gestion de l’offre.

La signature de l’AEUMC (ALENA 2.0) par le gouvernement fédéral le 1er octobre a ouvert une nouvelle brèche dans le système de protection de l’offre des producteurs canadiens. Les Libéraux ont en effet préféré faire des « concessions nécessaires », notamment sur le dos des producteurs laitiers, plutôt que de négocier un accord qui bénéficie à l’ensemble des citoyens et des citoyennes canadiens.

-30-

Photo : Ruth Ellen Brosseau, Alexandre G. Vincent, Jacinthe Guilbert, Marie-Pier G. Vincent et Brigitte Sansoucy.