Un bilan de session fort positif pour Brigitte Sansoucy

Alors que la session parlementaire à Ottawa vient de prendre fin, la députée de Saint-Hyacinthe–Bagot, Brigitte Sansoucy, dresse un bilan fort positif de son travail de députée grâce à ce qui a été accompli en collaboration avec les citoyens.nes et les organismes de la circonscription.


« Au cours de cette nouvelle session parlementaire, j’ai continué avec mes collègues néo-démocrates, à défendre les intérêts de mes concitoyen.nes. Nous poursuivons la bataille pour la protection de la gestion de l’offre dans son intégralité, pour assurer une bonification de la durée de prestations de maladie de l’assurance-emploi, pour assurer une juste répartition des fonds en infrastructures pour les petites municipalités et pour presser le gouvernement à résoudre le fiasco du système de paie Phénix», mentionne la députée Sansoucy. Les néo-démocrates ont travaillé fort tout au long de cette session parlementaire pour forcer le gouvernement libéral à rendre des comptes sur ses promesses brisées et sur les nombreuses occasions qu’il a ratées de passer à l’action. « J’ai moi-même multiplié les interventions de toutes sortes tout au long de cette session parlementaire pour pousser le premier ministre et son gouvernement à agir », ajoute la députée.

 
À titre de porte-parole en matière de Famille, Enfants et développement social, la députée a reçu à Ottawa Monsieur Alain Gervais, père de la jeune Athena décédée après avoir consommé des boissons sucrées alcoolisées. « Aux côtés de M. Gervais, j’ai rappelé au gouvernement fédéral qu’il était temps d’agir afin de limiter la concentration permise d’alcool, de limiter la taille des canettes, ainsi que d’imposer des mises en garde sur les mélanges d’alcool, de caféine et de sucre. J’ai obtenu une étude d’urgence au Comité de la santé afin de réglementer l’utilisation de ces produits. »

Au début du mois de mai, la députée a tenu une conférence de presse avec Marie-Hélène Dubé et sa collègue Niki Ashton afin de demander au gouvernement libéral de Justin Trudeau de tenir sa promesse d’agir afin de bonifier les prestations de maladie de l’assurance-emploi. « Malheureusement, dans ce dossier les libéraux se traînent les pieds et refusent d’agir. J’ai donc déposé une motion en comité afin d’entendre les experts et les malades sur cette importante question, mais les libéraux refusent de se commettre sur cet enjeu pourtant si important », rappelle Madame Sansoucy. La députée de Saint-Hyacinthe–Bagot a interpellé le gouvernement à de nombreuses reprises concernant le trou noir de l’assurance-emploi. Rappelons que les libéraux se sont fait élire avec la promesse de régler le problème du trou noir qui touche le domaine du travail saisonnier et a des répercussions sur plusieurs travailleurs et travailleuses et leurs familles de notre comté, mais aussi de partout au pays. « Les mesures mises de l’avant ne sont pas suffisantes et ne règlent pas le problème du trou noir qui touche les familles de mon comté », mentionne la députée Sansoucy.

Cette session parlementaire fut aussi l’occasion pour la députée Sansoucy et ses collègues néo-démocrates de se battre pour la sauvegarde de la gestion de l’offre dans son intégralité au moment où les négociations autour de l’ALENA se font de façon de plus en plus incertaines. « Je représente un comté très agroalimentaire pour qui la gestion de l’offre est particulièrement importante. Elle l’est d’ailleurs pour des milliers de nos agriculteurs et producteurs, mais surtout pour les consommateurs de produits laitiers, d’œufs et de volailles. C’est pourquoi j’ai tenu à me battre pour rappeler au gouvernement libéral toute l’importance de la gestion de l’offre. »

Rappelons que le début de la session parlementaire a par ailleurs été chargée pour la députée Brigitte Sansoucy qui s’est vu confier de nouvelles responsabilités très importantes au sein du caucus néo-démocrate. « J’ai été nommée par mon chef porte-parole Infrastructure et collectivités, un rôle qui me tient particulièrement à cœur. En effet, avec ce nouveau rôle, j’ai l’impression de poursuivre la mission que je m’étais donnée lorsque j’étais conseillère municipale de Saint-Hyacinthe, soit celle de me mettre au service des petites municipalités et des collectivités pour m’assurer qu’elles aient les moyens de mener à terme leurs ambitions », mentionne la députée. « Nos infrastructures sont primordiales pour nos communautés, c’est pour cette raison que j’ai convoqué d’urgence au comité de l’infrastructure et des collectivités, le ministre responsable de ce dossier afin qu’il s’explique sur le plan du gouvernement libéral en infrastructures », d’ajouter la députée.

Cette dernière retourne dans sa circonscription pour la période estivale jusqu’en septembre. Elle invite les citoyens à la contacter pour discuter des enjeux qui les préoccupent ou de problèmes avec l’administration fédérale. La députée Sansoucy tiendra d’ailleurs le 1er juillet, une rencontre citoyenne avec les citoyens de Saint-Hyacinthe et d’Acton Vale dès 13 h, au Parc Jean-Claude-Patenaude des Loisirs Bourg-Joli, situé au 2520, rue Sainte-Catherine à Saint-Hyacinthe. Les citoyen.nes intéressé.es à rencontrer la députée et son équipe peuvent confirmer leur présence au 450 771-0505.